Le 26 juin 2021 complet

19h30/20h10, en première partie de Melody Gardot

À 24 ans, Ana Carla Maza a déjà donné des  centaines de concerts et mis son violoncelle au  service des ensembles et des styles les plus divers,  du classique au jazz en passant par la pop.  Aujourd’hui, la jeune Cubaine revient à l’épure et  nous présente son deuxième album « La Flor », une invitation au voyage où  elle  revisite les musiques traditionnelles de son enfance  ainsi que ses propres compositions.

Ana Carla Maza porte en elle l’harmonie des créatures musiciennes. Il faut dire  qu’elle est presque née un violoncelle entre les  bras. Son père, Carlos Maza, est un pianiste et  compositeur de renommée internationale dont la  famille a fui le Chili pour s’établir à Cuba au début  des années 80.

C’est sur cette île qu’Ana Carla a  commencé à s’imprégner d’airs, de rythmes et  d’accords avant de poursuivre ses études dans  plusieurs conservatoires, à Cuba, en Espagne,  enfin en France, où elle arrive en 2012. Elle se  produit alors au sein de grands ensembles, en solo  ou avec son père, sa mère guitariste et sa sœur  violoniste. 

De la bossa nova brésilienne à la habanera  cubaine à travers un prisme musical élargi.  Rythmes latins, mélodies pop, harmonies jazz et  techniques classiques se rencontrent pour créer 

Aujourd’hui, à vingt-quatre ans, Ana Carla  écume les scènes de plus grands festivals  de jazz. Sa voix et son jeu où se mêlent  fougue, indolence et grâce subjuguent,  mariant à merveille ses racines latines et son  approche décloisonnée de la musique.

 

Line up :

  • Ana Carla Maza - voix, violoncelle
Attention : cette année, pour les concerts du week-end, un système de pré-réservation gratuite sera mis en place en amont. Ainsi, les festivaliers pourront accéder à l’enceinte du festival grâce à leurs billets préalablement réservés.
Rendez-vous mardi 1er juin sur notre site pour l'ouverture de la billetterie !